Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Le Seigneur des Anneaux 1 - La communauté de l'anneau - J. R. R. Tolkien

October 31 2012 , Written by BlackButterfly Published on #Fantasy, #Aventure

Le Seigneur des Anneaux 1 - La communauté de l'anneau - J. R. R. Tolkien

Résumé de l'éditeur

Dans les vertes prairies de la Comté, les Hobbits, ou Semi-hommes, vivaient en paix… Jusqu'au jour fatal où l'un d'entre eux, au cours de ses voyages, entra en possession de l'Anneau Unique aux immenses pouvoirs. Pour le reconquérir, Sauron, le seigneur ténébreux, va déchaîner toutes les forces du Mal. Frodon, le Porteur de l'Anneau, Gandalf, le magicien, et leurs intrépides compagnons réussiront-ils à écarter la menace qui pèse sur la Terre du Milieu ?

Mon avis

Tolkien a une façon très bizarre d’écrire, c’est-à-dire qu’il se sent obligé de tout décrire. Par exemple, quand les personnages se retrouvent à un carrefour à 18 branches, il décrit les 18 routes, l’aspect du chemin, où on arrive, et les gens qu’on risque de rencontrer. Passionnant.

Les personnages sont toujours méchants entre eux. Ils ne sont tout simplement pas capables de se dire un truc gentil une fois de temps en temps. On dirait qu’ils sont divorcés, c’est vraiment dingue. Par exemple à un moment les 4 Hobbits vont arriver à l’Auberge du Poney Fringant, Pippin (ou Merry, je ne sais plus) dit « Chouette on va pouvoir prendre un bain », et voilà que Frodon commence à l’engueuler, et finit sa tirade en disant que puisque c’est comme ça, Merry/Pippin prendra son bain en dernier (sous-entendu : quand l’eau est bien crade) ; Et à ce moment-là, Mr. Poiredebeurré arrive et lui ferme le clapet en précisant qu’il y a 4 bains.

Toujours entre les personnages, ça vient de la traduction, mais pourquoi, POURQUOI est-ce qu’ils se disent toujours « vous » après avoir passé 3 mois à voyager ensemble ? Seul Frodon dit à Sam « tu », vu que celui-ci est son esclave attitré. En effet, Sam porte les affaires de Frodon, et même Frodon lui-même, et tout ce que ce cher Frodounet trouve à faire, c’est l’engueuler (encore et toujours)

Ensuite Gandalf est toujours méchant. Les pauvres gens vont à l’aventure sans savoir les dangers qu’ils encourent et Gandalf est toujours là à les houspiller. Comme quand Sam les espionne par la fenêtre de la maison des Sacquet, Gandalf se dit « ok, il va être l’esclave de Frodon et sans doute mourir, mais bon, c’est sa faute aussi, il n’avait qu’à ne pas écouter ».

Encore (et toujours) par rapport aux personnages, mais c’est quoi ce truc avec leur âge ? Techniquement, Aragorn à 80 ans, et il continue de taper les méchants en faisant des claquettes. No problem. Frodon a 60 ans et on le traite comme un gamin. Logique, logique.

Venons-en à Sauron. Le gars il est réveillé et il fait des trucs de méchant depuis 1000 ans et tout le monde s’en fout, quand tout à coup, oh mon dieu c’est la panique, il faut jeter l’anneau dans les 2 mois qui viennent sinon c’est la fin du monde. Toujours par rapport au temps, Frodon garde aussi l’anneau pendant des plombes avant de se décider de partir à l’aventure.

A l’opposé de tous ces trucs bizarres, il y a les (nombreux) bons points.

Comme par exemple le fait que, bien que les héros ne traversent finalement qu’une petite (moyenne) partie de la Terre du milieu, on sent que Tolkien s’est vraiment investi et a créé tout ce qu’il faut pour un monde qui marche avec sa propre logique, histoires et ses langues propres à ses espèces.

Ensuite les personnages vivent plein d’aventures, et ça c’est toujours bien. Il y a plein d’orcs, de trucs et d’Ourouk-haïs qui leur courent après, ça donne un sentiment de peur.

De plus, les personnage sont très motivés pour sauver leur monde, et s’efforcent de perpétuer leurs valeurs. (courage, loyauté, honneur, etc)

Les Hobbits sont très drôles. Ils ne pensent qu’à la bouffe, d’accord, mais bon c’est important de manger ! Et puis ils ont toujours de ces répliques trop drôles, ou de ces actions hyper bizarres qui ne servent à rien (ou mettent tout le monde en danger, au choix)

J’ai tout à fait adoré le passage dans la Moïra. Ce moment m’a fait super super peur, avec les orcs qui se rapprochent, sans qu’on sache vraiment où ils sont.

Aragorn fait l’effet du beau gosse ténébreux et inaccessible, mais bon, on l’aime bien quand même. (Je l’inviterais bien à dîner chez moi, si il voulait bien larguer sa copine)

Legolas est beauuuuuuuuu(surtout dans le film) mais il devrait se couper les cheveux. Et puis franchement c’est quoi cette histoire de « les elfes sont les plus forts quoi. Franchement vous les humains/nains/orcs/autresêtresprimitifs vous êtes vraiment trop nuls quoi. » (C’était mon interprétation personnelle de ses pensées)

Gimli m’a bien fait rire comment il n’arrête pas de s’engueuler au début avec Legolas  J’ai beaucoup aimé l’évolution de leur relation.

Boromir. Franchement, son père aurait pu se creuser un peu plus la tête pour lui et Faramir. Comme Aragorn d’ailleurs, son père c’était Arathorn, pas mieux.)

Pippin et Merry, ej suis oblige de les commenter en même temps, pour moi ils n’ont pas de personnalité propre : je suis désolée, mais je les confonds sans arrêt. Ils sont trop les mêmes pour avoir leur propre existence personnelle.

Sam est l’esclave de Frodon; tout le monde le traite comme de la m*rde mais en fait il sauve tout le temps les gens.

Frodon serait mal barré si Sam n’était plus là pour l’aider, l’accompagner, lui faire à manger, le réveiller l matin, le consoler, le porter, se méfier des gens, tout ça quoi.

Bref (pour résumer ce gros pavé) malgré tout ce qu’e j’en dis, j’ai adoré ce livre. Du bon fantasy avec des méchants bien méchants et des batailles bien énormes.

Share this post

Comment on this post